4 réflexions au sujet de « 1er déc. 2015
La question juive à Marseille
ou les juifs à Marseille pendant la guerre
Renée Dray Bensousan- Histoire »

  1. Bonjour,
    Lorsque vous publiez des photos, prises sur internet, ne serait-il pas plus logique pour ne pas avoir de problème avec leur propriétaire/photographe et média, de contacter les personnes concernées afin d’en avoir l’autorisation, ou au minimum mettre une légende avec le média /photographe à qui vous prenez la photo ? Je parle ici de la photo de l’arbre de l’espérance.
    Bien cordialement,

    1. Bonjour,
      Merci d’abord de l’intérêt que vous portez aux publications de l’UPPAE. Et vous avez raison, en allant trop vite, j’ai omis de créditer ces photos trouvées sur la toile. ceci est maintenant chose faite. Les autres photos de cette page proviennent, elles, d’un autre site dont nous ne ferons pas la réclame.

  2. Bonjour,
    je viens de découvrir l’intitulé de la conférence du 1er Décembre sur la « question juive » à Marseille. Elle suscite plusieurs questions auxquelles je ne pourrais pas répondre en y allant…mais d’autres qui y étaient pourront me répondre.
    Le sous-titre est : » les juifs à Marseille pendant la guerre » mais … – première question – quelle guerre? La seconde guerre mondiale? la guerre d’Algérie? …de quelle guerre s’agit-il? Les photos qui accompagnent l’appel à la conférence laissent voir des jeunes gens sur le Vieux-port agitant des drapeaux israéliens. Que dois-je comprendre? S’agit-il de la guerre d’un pays étranger ( Israël ) mais alors quel est le rapport direct avec mon pays, la France? Et contre quel autre pays ce pays est-il en guerre?
    Les photos me montrent de jeunes gens agiter des drapeaux israéliens. Donc j’en conclus qu’il s’agit sans doute de jeunes israéliens de Marseille manifestant leur soutien à leur Etat. Dont acte, ils en ont le droit. Mais contre quel autre pays , leur pays, Israël est-il en guerre? Les banderoles identifient nettement un ennemi: le Hamas. Mais le Hamas n’est pas un pays sauf à ce que l’Etat d’Israël ait reconnu l’Etat des Palestiniens. Ce qui n’est semble t’il pas le cas.
    Bref tout cela n’est pas clair sauf à y voir une opération de soutien à un Etat étranger. Pourquoi pas? Cela devenant problématique quand il s’agit d’un Etat colonial occupant illégalement un territoire qui n’est pas le sien et soumettant par la force et la violence une population civile.
    Ce qui soulève encore plus de questions c’est de savoir ce que vient faire la judéité là-dedans. Pourquoi enfermer les juifs dans une association non critiquée entre leur religion et un Etat politique? Israël est l’Etat des israéliens certes mais tous les israéliens ne sont pas juifs et tous les juifs ne sont pas israéliens.
    Pourquoi parler d’une « question juive »? Sinon à front renversé pour signifier l’inverse de la formule dont Marx a fait le succès avec son texte de 1843 et qui renvoie à la volonté d’émanciper les juifs de leur incarcération forcée dans leur judéité et de leur assignation à résidence dans le statut d’un Etat national théocratique.
    J’ai peur de voir dans cet appel une banale opération politicienne d’enrôlement forcé de croyants dans le soutien d’un Etat colonial et théocratique aux abois.
    Mais j’ai dû mal comprendre n’est ce pas?
    je compte sur vous pour me détromper.
    Cordialement.

    Alain Milianti

    1. Bonjour,
      Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez aux conférences de l’Université Populaire du Pays d’Aubagne et de l’Etoile

      Le titre de cette conférence qui vous interroge est en relation avec le titre du livre :
      http://www.lesbelleslettres.com/livre/?GCOI=22510100700650
      écrit par Renée Dray-Bensoussan et les colloques qu’elle a animés sur ce thème
      Vous pouvez lire cet ouvrage pour avoir des réponses à la plupart de vos questions

      Les images sont le choix de l’illustrateur du site et ont pour objectif de susciter la curiosité des visiteurs, ce qui semble-t-il est réussi

      Vous trouverez prochainement sur le site de l’UPPAE, les vidéos de l’ensemble des conférences

      A la lecture du programme de l’UPPAE vous pourrez observer que sont proposées 35 conférences, animées par 13 conférenciers et portant sur 7 disciplines dont l’histoire

      L’UPPAE c’est pour le plaisir d’apprendre, apprendre pour savoir, savoir pour pouvoir
      Les cours sont gratuits et ouverts à tous sans pré-requis, ni inscription prealable
      Un temps d’échanges et de débats suit les exposés des conférenciers

      J’aurai grand plaisir à vous accueillir lors d’une prochaine conférence (le 8 décembre Renée Dray-Bensoussan nous parlera de la créativité des femmes dans les camps)
      Je vous invite également à vous joindre à nous le 17 décembre au Repaire d’Aubagne. Le thème abordé sera « islam et laïcité »

      J’espère avoir répondu à vos questions et à vos inquiétudes et je reste à votre disposition

      Bien cordialement
      jp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.