Archives de catégorie : Histoire

27/06/17
Histoires de femmes… 1/2
Renée Dray-Bensousan

Histoires de femmes – femmes dans l’histoire


Le XXIe siècle n’est pas simple pour les femmes.

Il suffit de s’intéresser un instant à l’actualité.

D’un côté les Polonaises doivent se mettre en grève pour défendre ce qui est censé être un acquis de la civilisation moderne : le droit de se faire avorter.

De l’autre la presse s’étale complaisamment sur le cambriolage dont a été victime à Paris la star de la télé-réalité américaine Kim Kardashian. Deux visages des batailles de la condition féminine moderne : droits fondamentaux et glamour égalité des sexes et triomphe par la superficialité.

La femme moderne doit trouver son chemin entre ces problématiques contradictoires.

 

02/05/17
La pensée dominante : le libéralisme néoclassique – 2/3
Renato Di Ruzza* – Economie

À partir du dernier quart du XIXe siècle, et tout au long du XXe siècle, le courant dit « néo-classique » va progressivement devenir dominant. Si les thèmes de rupture avec les classiques rassemblent les auteurs de ce courant, celui-ci est traversé par de nombreuses écoles qui divergent sur l’analyse de la valeur, de l’emploi, de la politique économique et, de façon générale, sur l’efficacité des marchés.

* Renato Di Ruzza est Docteur d’Etat, Maître de Conférences, Agrégé des Universités membre du Centre d’épistémologie et d’ergologie comparatives
Professeur des universités en sciences économiques
Economiste, ancien directeur scientifique à l’Iseres 
Ancien directeur du département d’ergologie de l’université de Provence 

07/02/17
Les usages publics de l’histoire 3/3
Stéphane Rio – Histoire

Les enjeux politiques des mémoires de la Seconde guerre mondiale

Controverses sur les mémoires de la seconde guerre mondiale :

Les mémoires et les interprétations de la Seconde Guerre Mondiale sont multiples et souvent contradictoires :

  • Figures héroïques de la résistance que l’on essaye de s’approprier ou de discréditer : Jean Moulin, Charles de Gaulle, Guy Moquet, Missak Manouchian…
  • France collaboratrice de Vichy qu’un certain révisionnisme voudrait voir comme un « régime bouclier »…
  • Déportation, génocide que l’on minore, voire que l’on nie…

Toutes ces questions sont au cœur de débats historiques et surtout publics toujours aussi brûlants. Nous verrons quels sont les enjeux idéologiques et politiques de ce passé qui a du mal à passer…

Les documents présentés par Stéphane Rio :

doc 1 pcf et resistance
doc 3 croix de lorraine
 chirac veld’hiv
jean moulin pantheon
doc 5 nimier

31/01/17
Les usages publics de l’histoire 2/3
Stéphane Rio – Histoire

Les enjeux politiques des interprétations de la Révolution française

Les interprétations de la Révolution Française : enjeux de mémoire, enjeux politiques

Qu’est-ce que la Révolution Française ? La question est simple, mais les réponses apportées sont d’une immense complexité tant elles sont contradictoires, conflictuelles et passionnées :

  • Une fracture satanique d’un ordre éternel et providentiel ? Un immense bain de sang préfigurant les totalitarisme ?
  • Une rupture libératrice non seulement pour le peuple français, mais aussi pour le genre humain à l’échelle universelle ?

Nous étudierons les débats sur les origines, les acteurs et les héros de la Révolution pour comprendre la construction des clivages politiques qui prennent racines dans ces interprétations.

Les documents proposés par Stéphane Rio sont ici :

Textes 31-01-17

24/01/17
Les usages publics de l’histoire 1/3
Stéphane Rio – Histoire

Comment les personnages historiques sont interprétés et utilisés aujourd’hui ?

 

N. Sarkozy en appelant aux Gaulois pour définir l’identité des Français, F. Fillon faisant du baptême de Clovis la marque des débuts de « quinze siècles d’Histoire de France », M. Vals se référant à Clémenceau pour légitimer sa politique sécuritaire… Les discours politiques ressuscitent souvent une mythologie historique construite au XIXème siècle, qui déterminent les représentations et les actions publiques.

Nous visiterons plusieurs figures de l’histoire pour comprendre la construction des identités politiques.

 

18/10/16
La littérature prolétarienne 3/3
Histoire – René Teboul

La littérature prolétarienne
Quelques auteurs français et étrangers

La littérature prolétarienne comprend de très nombreux auteurs (Thierry Maricourt en présente 381 dans son Dictionnaire des auteurs prolétariens, Paul Feller en avait recensé 850 dans un catalogue établi en 1960), de nombreux chefs-d’œuvre, de rares succès (Marie-Claire, de Marguerite Audoux, Travaux, de Georges Navel…).

Certains de ces ouvrages ont été publiés en collection de poche et peuvent encore se trouver.https://fr.wikipedia.org/wiki/Litt%C3%A9rature_prol%C3%A9tarienne#En_France

11/10/16
La littérature prolétarienne 2/3
Histoire – René Teboul

 

La littérature prolétarienne
Langue et technique narrative    2/3

sans-titre-3La question de la littérature prolétarienne change brusquement de statut à la fin des années Vingt. Alors qu’elle est encore perçue comme plus politique que littéraire, elle fait l’objet d’une grande enquête qui débute en août 1928 dans la revue Monde. De nombreux écrivains, critiques ou intellectuels répondent à l’enquête. Ce succès confère immédiatement une autorité à la revue et place soudain la notion de littérature prolétarienne parmi les problématiques littéraires. Des questions qui avaient surtout mobilisé jusque-là les critiques de L’Humanité et ceux de la revue, vont désormais toucher de multiples fractions du champ littéraire.

04/10/16
La littérature prolétarienne 1/3
Histoire – René Teboul

Histoire – video


La littérature prolétarienne

1/3     Place et statut de la littérature prolétarienne :
la littérature comme outil d’émancipation

la-litterature-proletarienne-2La littérature prolétarienne dans son développement accompagne la montée en puissance de la classe prolétarienne. Cette classe est ici entendue au-delà de ses fonctions économiques, comme pensant la transformation sociale et la fin du capitalisme. Produite par des prolétaires pour des prolétaires, elle vise non seulement à s’émanciper des formes de la littérature bourgeoise, mais aussi à développer une sensibilité et une morale nouvelles qui serviront de socle à la société future. Son importance doit être vue aussi à travers l’influence qu’elle a eu sur la littérature contemporaine dans le renouveau de la langue et des techniques narratives. Son déclin viendra aussi bien du déclin de la classe ouvrière que de l’intégration de ses techniques narratives et poétiques dans la littérature courante.

 

01/03/16
Histoire des luttes sociales
Insoumission et résistance du 19ème siècle à aujourd’hui (1/3)
Stéphane Rio

Manif

Voici le diaporama qui accompagne cette conférence :

diapo regards sur la classe ouvriere

La classe ouvrière a charrié bien des représentations depuis le 19è siècle. De la classe laborieuse et dangereuse porteuse de tous les vices, à la classe révolutionnaire parée de toutes les qualités de vertu et de probité, écrivains, intellectuels, hommes politiques et journalistes ont construit un grand nombre de représentations véhiculant fantasmes et idéalisation.

Par l’étude de plusieurs regards littéraires, politiques et journalistiques riches et divers, nous nous interrogerons sur la construction d’archétypes vivaces qui encore aujourd’hui façonnent bon nombre de préjugés.

15 déc. 2015
Violence et classe ouvrière aux 19 et 20e s.
Un regard historique sur l’actualité – Stéphane Rio – Histoire

mardi 15 décembre 2015

19 à 21 heures

Histoire

Stéphane Rio
traitera le thème :

Violence et classe ouvrière aux 19 et 20è siècles

A qui fait peur la violence ouvrière ?

Un regard historique sur l’actualité.

Continuer la lecture de 15 déc. 2015
Violence et classe ouvrière aux 19 et 20e s.
Un regard historique sur l’actualité – Stéphane Rio – Histoire