Galeries

17/05/19
Les Droits de l’Homme
Anaïs Simon

Les Droits de l’Homme

Conférence-débat avec Anaïs Simon

Comment définir « l’Homme » dont il est question dans la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen ? Il semblerait que la Déclaration elle-même soit justement le lieu qui décrit cet « Homme », et qui par conséquent l’institue, plutôt qu’elle ne s’appuie sur un homme existant. A ce titre la Déclaration est prescriptive de ce que doit être l’Homme moderne, le nouveau citoyen, et partant, le type de régime politique qui le rend possible. D’où cette question : faut-il entendre l’ensemble de l’humanité comme la somme de tous les hommes réels et existants ? Ou s’agit-il de l’idée d’homme, d’une essence de l’humanité ? Selon la première hypothèse, les droits de l’Homme, reliés à leur situation historique d’apparition, supposent que le peuple français se constitue symboliquement comme le représentant révolutionnaire de tous les peuples oppressés : le citoyen français serait le modèle pour tout homme. Selon la seconde hypothèse, les droits de l’Homme seraient moins les droits des hommes, que ceux de l’humanité, entendue comme abstraction qui pourrait jouer le rôle d’une idée régulatrice ou d’un paradigme.

10/05/19
Les services publics
Edouard Orban

Les services publics

L’évolution des services publics a le mérite de nous renvoyer à la question essentielle de leur rapport à l’intérêt général. Comment définir cet intérêt et le lien qu’il entretient avec les services publics ? Toutes les activités de travail de service public comme de travail privé articulent, en suivant Y. Schwartz, trois pôles : celui de l’usage de soi, de la gestion, de la politeia.

Conférence-débat avec Edouard Orban

Titulaire d’un DESS en analyse des situations de travail. Il était à la fois guichetier à La Poste et maître de conférence associé au département d’ergologie de l’Université de Provence.

26/04/19
Qu’elle place pour l’économie dans la Constitution
Renato Di Ruzza

VENDREDI 26 AVRIL 2019 de 19 HEURES À 21 HEURES

La place de l’économie dans la Constitution

La Constitution de la Véme République accorde peu de place dans sa rédaction.

Faut-il que la Constitution et l’économie se rencontrent et cohabitent, le législateur doit-il prendre partie. Comment l’économie est parvenue, en tant qu’activité humaine et système d’organisation des échanges, à modifier le texte fondamental ?

Conférence-débat avec Renato Di Ruzza

Économiste, Agrégé et Docteur d’Etat, ancien directeur scientifique à l’Iseres

Professeur émérite, ancien directeur du département d’ergologie de l’université de Provence. (département de philosophie) et membre du Centre d’épistémologie et d’ergologie comparatives (UMR CNRS) depuis 1997

Accueil à 18 heures 30 Salle Municipale de Lascours – 1 montée de la Calade – 13360 Roquevaire

Contact : Fred : 06 07 21 93 01 – Jean Pierre 06 52 786 785

Lien maps : https://goo.gl/maps/wFRqJSADviX4GuuP6

12/04/19
Clientélisme : qu’attend le citoyen du politique ?
Cesare Mattina

Clientélisme : qu’attend le citoyen du politique ?

Obtenir un emploi public, un logement social, un permis de construire, des places en crèche ou un simple titre honorifique est une prérogative des collectivités locales. Loin d’être anodines, ces redistributions de biens publics, matériels ou symboliques, à des individus, des familles, des groupes religieux, des personnalités sont une des modalités d ‘échanges.

Conférence-débat avec Cesare Mattina

Maître de conférences en sociologie

Enseignant-chercheur en sociologie au Laboratoire Méditerranéen de Sociologie (LAMES-CNRS) et à l’Université d’Aix-Marseille. Il travaille sur le gouvernement des villes et les relations entre élites politiques et groupes socio-professionnels.

29/03/19
La démocratie
Yves Pillant

La démocratie, tout le monde en parle mais qu’en dire aujourd’hui ?

Est-elle un régime politique parmi d’autres ? Quelle place donne-t-elle au peuple ? Mais que signifie « peuple » puisque les totalitarismes s’en réclament aussi ? Et si elle permettait que la singularité de chacun-e puisse trouver son mode d’expression avec les autres ?

Yves Pillant, docteur en philosophie, est formateur. Il accompagne les structures et acteurs du champ social dans leurs évolutions.

15/03/19
La souffrance au travail
Sophie Bruno

La souffrance au travail, ses causes, ses effets

Lorsqu’un individu souffre psychiquement, c’est l’être tout entier, à savoir toutes les dimensions de son esprit, qui sont concernées. Au départ il s’agit souvent d’une idée, donc d’une raison précise qui à elle seule fait entrer dans l’engrenage de la souffrance. Puis tout l’univers psychique, le monde intérieur de la personne devient lui-même noir, laid, déprimant. L’ambiance de ce qui nous entoure devient en effet réellement noire simplement parce qu’elle trahit l’objet de ce qui nous agresse.

Conférence-débat avec Sophie Bruno

Psychologue clinicienne, DESS de psychopathologie clinique  de la faculté d’Aix- Marseille depuis 1997, spécialiste du psychotraumatisme et de la souffrance au travail.

01/03/19
La Constitution sous les IV et Vèmes Républiques
Stéphane Rio

La constitution sous les IV et Vèmes Républiques

La Constitution du 4 octobre 1958 a été conçue pour mettre un terme aux excès du régime d’assemblée, dans un contexte marqué par l’incapacité de la IVème République à affronter les crises de la décolonisation.

Au centre se trouve le Président de la République, « clé de voûte des institutions ». Il assure, par son arbitrage, « le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ». Son autorité s’est progressivement renforcée.

Conférence-débat avec Stéphane Rio

Stéphane Rio est agrégé d’histoire, Doctorant à l’Université de Valenciennes
Professeur d’histoire et géographie à Marseille


L’Université Populaire s’installe à Pont de l’Etoile

Après avoir installé l’UPOP Marseille-Métropole à Marseille, l’équipe du Repaire d’Aubagne propose de nouvelles activités d’éducation populaires organisées par l’Université Populaire d’Aubagne et du Pays de l’Etoile en partenariat avec l’e Forum Citoyen et le groupe de Gilets Jaunes d’Auriol – La Destrousse.

L’UPPAE (Université Populaire du Pays d’Aubagne et de l’Etoile) reste fidèle à ses principes fondateurs : gratuité, ouverte à tous, non diplômante, pour le plaisir d’apprendre ; s’attache à proposer des exposés permettant de mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons, à exercer un regard critique.

Ces conférences-débats qui se dérouleront à la salle de « Oustau de l’Estelle » à Pont de l’Etoile sont ouvertes à tous les citoyens du Pays de l’Etoile et d’ailleurs.

Les intervenants sont des chercheurs, des enseignants, des experts, tous reconnus dans leurs disciplines.
Au cours de ces rencontres une large part sera réservée aux échanges et à la discussion.
A partir du 1er mars plusieurs disciplines seront abordées : l’histoire, la philosophie, la sociologie, l’économie, le droit :
– 1er mars la Constitution sous les IV et Vèmes Républiques
– 15 mars les Droits de l’Homme
– 29 mars la démocratie
– 12 avril représentation politique/participation politique
– 26 avril la place de l’économie dans la Constitution
sont également prévues des exposés sur :
Les services publics
Les institutions européennes
La constitution
Les institutions – comment se prépare une loi
Le droit public
Les formes constitutionnelles
Du pouvoir exécutif au pouvoir gouvernant ?

L’objectif est : savoir pour participer, savoir pour partager, savoir pour pouvoir

Pour que vive la démocratie !
Toutes les informations sont sur le site UPPAE Université Populaire du Pays d’Aubagne et de l’Etoile Les vidéos sont ici Les vidéos
A bientôt… pour poursuivre ensemble cette belle aventure d’éducation populaire

04/07/18
Vacances d’été

Cette année, l’Université Populaire du Pays d’Aubagne et de l’Étoile a organisé 36 soirées  dont les vidéos sont accessibles gratuitement

https://www.youtube.com/channel/UCoJUIwJtNVCFNaUxsSvZ0Dw/videos?view=0&shelf_id=0&sort=dd

Toute l’équipe vous souhaite d’excellentes vacances d’été et vous donne rendez-vous le 3 septembre !